Accueil A l'International Coopération entre Etats et Cour Africaine des Droits de l’homme : Sylvain...

Coopération entre Etats et Cour Africaine des Droits de l’homme : Sylvain Oré plaide auprès de la Commissaire Minaté Samata

257
0
PARTAGER

En marge du 29ème Sommet de l’Union africaine qui s’est tenu les 3 et 4 04 juillet dernier à Addis Abéba (Ethiopie), le président de la Cour Africaine des Droits de l’homme et des peuples, Sylvain Oré a rendu une visite de courtoisie le dimanche 02 juillet dernier à la nouvelle Commissaire aux affaires politiques de l’Union Africaine (UA), Minata Samaté. Au menu des échanges avec la Commissaire, les félicitations à l’endroit de la nouvelle commissaire pour son élection le 30 janvier 2017 au sein de l’instance continentale lors du précédent sommet des Chefs d’Etats et de gouvernements.

Accompagné pour la circonstance du Greffier en chef de la Cour africaine et du Juriste Principal en Chef, Assistant Juridique Spécial du Président de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, Professeur Sègnonna Horace Adjolohoun, le Juge Oré a mis à profit cette rencontre pour solliciter son soutien en vue du renforcement de la visibilité de la Cour sur le continent. Il  rappelé à son hôte que c’est le 10 juin 1998 que la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Organisation de l’Unité africaine (OUA), réunie à Ouagadougou, (Burkina Faso) a adopté le Protocole à la Charte africaine portant création de la Cour africaine. Le Protocole est entré en vigueur le 25 Janvier 2004, après avoir été ratifié par plus de 15 pays. À ce jour, précisera-t-il, vingt-neuf (29) États seulement l’ont ratifié. Il a donc plaidé pour un engagement plus soutenu des Etats pour une coopération dynamique avec la Cour, laquelle doit se traduire par une plus large adhésion des Etats à travers la ratification du Protocole portant création de la Cour et le dépôt de la déclaration autorisant les individus et ONGs à la saisir directement. Il a été question de l’engagement général des Etats au fonctionnement plus efficace de la Cour notamment à travers un soutien plus important des organes politiques de l’Union africaine.

Se réjouissant de cette visite, la Commissaire Minata Samaté a félicité le président Sylvain Oré et son équipe pour le travail abattu par la CADHP. Elle a rassuré la délégation de son soutien pour accroître davantage les performances au service du bien être des peuples africains.

Jean-Claude DOSSA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE