Accueil A l'International Journée de la Justice pénale internationale 2017 : Défis et perspectives de la...

Journée de la Justice pénale internationale 2017 : Défis et perspectives de la CPI au cœur des échanges à Dakar

196
0
PARTAGER

« Défis et opportunités de la Cour Pénale Internationale (CPI) à la veille du 20ème  anniversaire du Statut de Rome ». Tel est le thème de la conférence animée ce lundi 17 juillet 2017 à l’hôtel King Fahd de Dakar (Sénégal) à l’occasion de la célébration de la Journée de la Justice pénale internationale.

Rehaussée par la présence du ministre sénégalais de la justice et Président des Etats parties, Me Sidiki Kaba et du Procureur de la Cour Pénale Internationale (CPI), Fatoumata Bensouda, la conférence internationale de Dakar a réuni des ministres de la Justice de pays d’Afrique et des personnalités de la Cour pénale internationale (Cpi), des juristes des cinq continents, ainsi que des institutions de défense des droits de l’homme et des membres de la société civile pour mener des discussions sur des sous-thèmes tels que « Quel est l’état de la relation entre les Etats parties africains et la Cpi ? » ;  « Quel type de coopération est nécessaire pour que la Cpi remplisse efficacement son mandat ? » ; « Pourquoi promouvoir la complémentarité contribue à répondre aux besoins de justice des victimes ? » ; « Quelles mesures ont été prises pour promouvoir l’universalité ? Quels sont les facteurs ayant pu ralentir les avancées ? » et mettre ainsi en lumière les défis mais aussi les opportunités de cette haute juridiction à la veille de la célébration du 20ème anniversaire du Statut de Rome.

Dans son intervention à l’occasion, le Procureur de la CPI, Fatou Bensouda a rappelé que « le Statut de Rome, Signé le 17 juillet 1998, a permis de donner naissance, quatre ans plus tard, à la Cour pénale internationale (Cpi), le premier tribunal pénal international permanent de l’histoire ». En s’investissant à juger les crimes de guerre, crimes contre l’humanité, crimes de génocide, la CPI  « s´efforce de mettre fin aux crimes qui menacent paix, sécurité & bien-être du monde »

La commémoration de la Journée du 17 Juillet vise, a-telle rappelé, à « sensibiliser aux préoccupations et aux défis de la Cour en vue de renforcer la coopération des 124 Etats parties et des 32 Etats signataire avec la Cour, pour que son action soit toujours plus efficace, notamment par les échanges diplomatiques ».

En procédant à l’ouverture de cette rencontre internationale, le ministre sénégalais de la justice et président de l’Assemblée des Etats parties au statut de Rome de la CPI, Maître Sidiki Kaba a rendu un vibrant hommage aux animateurs de la Cour depuis sa création. Il estime que « à la veille du 20ème anniversaire du Statut de Rome, nous devons tirer parti des enseignements même si les controverses au sein de l’opinion publique africaine ne disparaitront pas d’un seul coup ». Il a exprimé sa conviction que « l’accès a la justice pour tous et la lutte contre l’impunité ont pris un cours irréversible » grâce à l’existence de cette juridiction.

Aclan Omiotan

LAISSER UN COMMENTAIRE