Accueil Handicap Organisation d’activités culturelles et sportives à Cotonou : Le RAPHAL et HANDICAP prônent...

Organisation d’activités culturelles et sportives à Cotonou : Le RAPHAL et HANDICAP prônent l’inclusion des personnes handicapées

159
0
PARTAGER

A l’initiative du Réseau des Personnes Handicapées des départements de l’Atlantique et du Littoral (RAPHAL), le terrain de sport du Collège d’enseignement général Sègbèya a abrité les jeux inclusifs de Cotonou. Plusieurs activités sportives et culturelles ont marqué cette manifestation.

Promouvoir la pleine participation des personnes handicapées aux activités culturelles et sportives initiées dans la capitale économique du Bénin, Cotonou. Tel est l’objectif poursuivi par le RAPHAL et son partenaire technique et financier Handicap International en organisant le 11 juillet les jeux inclusifs de Cotonou. En rappelant que cette manifestation s’inscrit dans la cadre du projet « Pour une meilleure intégration et participation des personnes vulnérables et en particulier des personnes handicapées à la gouvernance locale », le président du Conseil d’administration du RAPHAL, William Loko Roca explique qu’elle a pour but de « montrer que les personnes handicapées aussi savent faire des activités culturelles e sportives ». Il a plaidé de ce fait à l’endroit des autorités municipales mais également celles nationales en vue d’une prise en compte effective de couche dans la mise en œuvre des loisirs et autres activités récréatives. Cet appel est bien reçu, aux dire de l’adjoint au maire et Chef du troisième arrondissement de Cotonou, Léopold Ahouandjinou. En félicitant le RAPHAL et Handicap International pour leur engagement aux côtés des personnes handicapées, il a réitéré la disponibilité des autorités municipales à œuvrer pour faire participer pleinement les citoyens de la commune en situation de handicap. Car, selon lui, « le handicap n’est pas une fatalité ». Aussi, a-t-il promis de porter les doléances des organisateurs au Conseil municipal. A l’issue de ces interventions, des prestations d’artistes handicapés et des confrontations en basket en fauteuil roulant (handi basket), football et goalball  ont tenu en haleine le public venu nombreux rehausser la manifestation. Le public est reparti du CEG Sègbèya désormais convaincu des énormes potentialités sportives et culturelles des personnes handicapées.

Aclan OMIOTAN

LAISSER UN COMMENTAIRE